Le télétravail, une pratique encore peu répandue 3 L'an dernier le projet de TGV Miami-Orlando-Tampa a capoté faute de financement. un jour de grève ! Elle est en ce moment en compétition pour opérer des lignes TGV en Amérique latine.Renfe a aussi des visée sur la France avec l'ouverture à la concurrence des lignes. Face à la concurrence étrangère issue de ces pays, la France se battra d'une seule voix, emmenée par Alstom, qui propose son nouveau train à grande vitesse AGV, et la SNCF, intéréssée par l'ingénierie et l'exploitation des projets. L'administration Obama a identifié onze corridors ferroviaires qui pourraient accueillir des trains jusqu'à 350 km/h. Parmi eux, « le TGV de Californie [annoncé pour 2015, Ndlr], qui pèse 50 milliards de dollars, reste le plus avanc頻, a assuré Ray Lahood. Hôpitaux : Buzyn confirme le dégel de 415 millions d'euros mis en réserve. Elle a déjà déposé des demandes d'autorisation pour lancer ses services en France. A bord, tout a été prévu pour attirer la clientèle des hommes d'affaires habitués à fréquenter les compagnies aériennes. Concurrencer la SNCF en France. Les Japonais peuvent proposer des trains à bas prix. Le TGV arrive en Amérique à vitesse lente. Plusieurs centaines d'invités, triés sur le volet, vont embarquer à Washington pour le voyage le plus rapide jamais effectué en train outre-Atlantique.1 000 F pour le trajet Washington-New York.Chronométré durant les essais à plus de 265 kilomètres/heure, le TGV américain reliera Boston à New York en 3 h 23 au lieu de 4 h 30 et réduira de vingt minutes le trajet entre New York et Washington. Le ministère des Transports a osé. Un certain Georges W. Bush.Profitez des avantages de l’offre numérique,Technico Commercial Itinérant Grands Comptes H/F,Poseurs Compteurs Electriques Intelligents H/F,Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie,Retraites : des milliers de Français privés de pension à cause d’un bug,Objectif 2035 : le PDG d’Airbus dévoile «trois concepts» d’avion à hydrogène,Retraite : nos conseils pour augmenter vos revenus,La célèbre cristallerie Baccarat trahie par ses actionnaires chinois,Le brillant succès de Lou Yetu, des bijoux qui réveillent la place Vendôme.Voitures électriques : une nouvelle batterie «révolutionnaire» pour Tesla ?Qui est vraiment Elon Musk ? Portrait d’un patron qui veut changer le monde (Partie 1),Des panneaux solaires à «prix compétitifs» chez Ikea,Reprise lente, appareils cloués au sol, postes menacés : Lufthansa dans l’engrenage infernal,EuroMillions : tentez de remporter 76 millions d’euros ce mardi soir,FIFA 21 : jusqu’à 24% de réduction sur la précommande du jeu sur Amazon.Bon plan réparation vélo : comment profiter de la prime de 50 euros ?Les 5 indispensables pour faire du sport chez soi,Des offres privilèges avec le Club Le Parisien. Elle est en ce moment en compétition pour opérer des lignes TGV en Amérique latine. Lorsque l'été prochain Amtrak aura reçu les vingt rames TGV commandées en 1996 au français Alstom et au Canadien Bombardier, la compagnie proposera, chaque jour, 19 allers-retours entre New York et Washington et 10 allers-retours entre New York et Boston. « Les infrastructures seront financées en partie par les entreprises, sur le modèle des partenariats publics-privés en France », a ajouté le secrétaire américain.S'il s'intéresse aux « modèles économiques » du ferroviaire français, c'est « l'excellence de sa technologie » qui a conduit Ray Lahood à visiter la France, avant l'Espagne, l'Allemagne et l'Asie où il se rendra bientôt. APRES AVOIR longtemps attendu, les Américains découvrent enfin le TGV. En Europe, elle a la gestion du réseau de train à grande vitesse le plus étendu. L'estimation du trafic au cours de la première année d'exploitation serait d'environ cinq millions de voyageurs.Si en France, Renfe est peu connu du public, cette entreprise est un acteur mondial. Pour créer les premières lignes de TGV des Etats-Unis, la Texas Central Partners a signé avec l'espagnol Renfe qui était en concurrence avec la SNCF et l'italien Trenitalia pour ce contrat à 6 milliards de dollars.L'appel d'offre américain, le groupe ferroviaire espagnol précise que Renfe est chargé de l'exploitation du réseau jusqu'en 2042 ainsi que de l'entretien de la ligne qui reliera Houston à Dallas/Fort Worth en 90 mn.La compagnie italienne Salvini sera chargée de construire cette ligne de 386 kilomètres d'ici 2026. Site édité par NextInteractive.L'espagnol Renfe annonce un contrat de 6 milliards dollars pour lancer le premier TGV des Etats-Unis entre Houston et Dallas.Horaires, prix, places… la SNCF détaille sa nouvelle offre Ouigo entre Paris et le centre-ville de Lyon,La bataille entre LVMH et Tiffany devant la justice américaine en janvier. Le groupe a aussi à son palmarès la construction et la mise en route du "TGV des pèlerins" entre La Mecque et Médine. Pour la ligne TGV entre Madrid et Séville, le groupe français a fourni des trains S100, les même que ceux qu'utilisent la SNCF en France.© Copyright 2006-2020 BFMTV.com. Surtout l'inauguration de l'Acela met un terme à la série d'échecs enregistrés par la technologie française aux Etats-Unis. Mise en service commerciale le 11 décembre prochain, le prix du voyage à bord de l'Acela Express ne sera pas donné. Avec un an de retard, dû à des problèmes techniques de mise au point, c'est aujourd'hui que le TGV, baptisé aux Etats-Unis Acela Express, doit être inauguré entre Washington, New York et Boston sur la ligne la plus fréquentée d'Amtrak, les chemins de fer américains. C'est aujourd'hui que le TGV construit par Alstom sera inauguré sur la ligne à grande vitesse entre Washington, New York et Boston. La délégation s'est rendue droit vers un TGV estampillé « 574,8 km/h ». Par T Dong. La France est seule à proposer des TGV duplex à étage et notre réseau reste le plus sûr au monde, sans accident majeur en 28 ans d'existence. Et l'Hexagone espère bien exporter son savoir-faire.excellence technologiqueLes États-Unis viennent de débloquer 13 milliards de dollars de fonds fédéraux (dont 8 milliards au titre du plan de relance) pour créer un réseau ferroviaire à grande vitesse, alors que les Américains se déplacent surtout en voiture et en avion. Accueillis par des hôtesses et des stewards en uniforme, les voyageurs seront installés dans de larges sièges, surmontés comme dans les avions de coffres à bagages et équipés de prises électriques pour les ordinateurs et d'écouteurs audio. Le groupe a précisé qu'une ligne "Lyon-Marseille est à l’étude".Reste à savoir avec quel constructeur de trains elle travaillera. Nouvelle moisson de contrats pour Alstom en Argentine et aux Emirats arabes unis. Le nom d'Alstom circule d'autant plus que c'est un partenaire historique de Renfe. Votre email ne sera pas affiché publiquement.Merci pour votre commentaire. "Décision révoltante", "trahison"...La fermeture de Bridgestone suscite la colère des politiques,Bridgestone : l'État «ne laissera pas tomber» élus et salariés, promet Borne. nInfographie2 mm x 70 mm,Partageons les informations économiques, recevez nos newsletters,Fermeture de Bridgestone: la "seule option" pour la direction, le gouvernement veut une "contre-expertise",Budget 2021: le gouvernement veut faire la chasse aux petites taxes,Plan de relance: la feuille de route du comité de pilotage se précise,La Matinale de l’Entrepreneur avec TV Finance,La peur de la deuxième vague fait trembler les Bourses,Révélations de blanchiment : Deutsche Bank s'enfonce en Bourse,Rumeurs de sanctions chinoises sur HSBC : l'action dévisse,Lufthansa comptait supprimer 22.000 postes. Tous droits réservés. Et, en 1994, Alstom et Bombardier s'étaient heurtés au Texas à l'opposition du gouverneur de l'Etat. Plus que confiante, elle a annoncé dans un communiqué son "entrée dans la grande vitesse en France".Selon un porte -parole du groupe, Renfe ne compte pas desservir Paris, du moins pas dans un premier temps. Amtrak espère toutefois attirer deux millions et demi de passagers séduits par le confort et la rapidité de ce TGV qui, circulant sur des voies normales, se penche dans les virages pour aller plus vite. Les trains Bombardier-GEC Alsthom relieront New York à Boston et Washington. « Nous sommes totalement flexibles et évidemment d'accord sur le principe d'un transfert de technologie, a déclaré Guillaume Pepy. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.ferroviaireVendre le train français? » « Seules nos pièces stratégiques, comme les moteurs, resteront élaborées en France », a noté un représentant d'Alstom. Pour Alstom et Bombardier, ce contrat de 800 millions de dollars (5,6 milliards de francs) ouvre peut-être la voie à d'autres lignes à grande vitesse. Pour le TGV d’Alstom, c’est pas encore l’Amérique Par Jean-Christophe Féraud — 29 août 2016 à 20:11 Le TGV marocain d'Alstom à son arrivée au port de Tanger, en juin 2015. L'allemand Siemens enregistre déjà 200 commandes pour ses trains Velaro, alors que les AGV ne roulent pour l'heure qu'en Italie. En octobre 2018, en effet, l’entreprise ibérique avait signé un contrat de conseil et d’assistance dans le cadre de la construction et de l’exploitation du TGV devant relier Houston à Dallas-Fort Worth, au Texas (États-Unis d’Amérique). Les passagers devront débourser 850 F pour le trajet Boston-New York (350 kilomètres) et 1 000 F entre New York et Washington (370 kilomètres). La grande vitesse ferroviaire en Chine consiste en un réseau de lignes à grande vitesse (LGV) parcouru par des trains à grande vitesse, de la gamme Hexie (CRH, China Railway High-speed) issue de technologies étrangères et de la gamme Fuxing (CR, China Railway) depuis 2017.. Dominique Bussereau sera la semaine prochaine à Washington, avec des représentants d'Alstom et de la SNCF, pour faire avancer le dossier. Car le secrétaire américain est venu pour la grande vitesse ferroviaire, dont la France détient le record du monde depuis avril 2007. Alstom va réaliser le premier TGV d'Amérique latine. Mais un référendum l'autorise à financer près de 10 milliards du projet. Ce sera beaucoup plus,Airbus : l''heure "H" a sonné pour un avion à hydrogène,Blanchiment : l'enquête "FinCEN Files" ébranle les grandes banques mondiales,Bouygues Telecom sort une offre de « fibre sécurisée » pour les PME,Iliad met le cap sur la Pologne en rachetant l'opérateur Play,Nouveau sursis accordé à TikTok et WeChat : 4 dates clés pour tout comprendre,Livret A : la collecte ralentit mais reste élevée en juillet,Livret A, une "épargne forcée" post-Covid pour les Français,Les réformes ont rendu les banques "too big to fail" plus solides, selon le Conseil de stabilité financière,PODCAST «Emploi: L'UE va mettre deux ans pour s'en remettre», François Boulet et Cyril Courtin (HR Path),Rentrée des entreprises : cap sur la sauvegarde de l’emploi et la relance,Honda E: la petite électrique façon manga,La Bretagne veut monter en puissance sur l'hydrogène,Lyon durcit à son tour les mesures anti-Covid, les bars et restaurants épargnés,Valérie Pécresse fixe un objectif ambitieux de "zéro passoires thermiques" en 2030,Les entreprises ont encore du mal à embrasser les personnes LGBT+,Une Charte pour promouvoir la diversité, l'inclusion, et prévenir les discriminations,Le Chiffre : "Corona-panic"... tension sur le pétrole,"Patrick", le premier TGV en service tire sa révérence,Les enjeux d'un lancement : la nouvelle DS9 (groupe PSA),Face à la crise : l'effondrement de l'économie (1/3),Coronavirus: la crainte d'une deuxième vague augmente en Europe,La course au vaccin contre le Covid-19 entre dans la dernière ligne droite,Air France obtient un "oui" massif des pilotes du SNPL pour développer Transavia sur le domestique,Crise : l'Algérie veut réévaluer l'accord de libre-échange avec l'UE.Bridgestone à Béthune : qui est responsable de ce fiasco ? Hier, le secrétaire américain aux Transports, Ray Lahood, a visité la gare de l'Est, à Paris, en compagnie de son homologue français, Dominique Bussereau, et du président de la SNCF, Guillaume Pepy, indifférent aux panneaux d'information affichant un trafic de RER réduit de moitié. Mais la concurrence sera rude. Cet État est plombé par 15,4 milliards de dollars de déficit budgétaire. Plusieurs Etats ont déjà manifesté leur intérêt pour l'utilisation du TGV sur des liaisons comme Chicago-Detroit, Washington-Richmond ou San Francisco-Los Angeles. Le service démarrera avec un aller-retour quotidien entre Washington et Boston, puis les liaisons seront de plus en plus fréquentes. La course de fond pour ces appels d'offres TGV américains, qui n'aboutiront pas avant quatre ou cinq ans, s'annonce donc serrée.