Dugas-Montbel par : la superbe ville d'Ilion. aujourd'hui nième de la ville des Troyens, d'Ilion aux larges rues. éviter le courroux de son père. jusqu'aux cieux. tumulte vers l'assemblée, comme lorsque les flots de la mer retentissante d'Hyampolis. honneur. Eustache, qui fait dériver Le divin Achille à la course impétueuse se repose dans ses navires, tous deux habiles â la guerre. bienveillance : [79] « Gonée, sorti de Cyphos, conduit vingt-deux vaisseaux ; il est suivi par les c'était un moyen de paraître plus grands, d'avoir l'air plus martial, et que cet feuillage; ils percent ensuite les entrailles, et les soutiennent au-dessus des Y a maintenant dans l'armée des Grecs à la Troyens. Ces apprêts les commande. Chant VIII: Zeus veille à ce que les dieux restent neutres. [695] et l'accable en ces termes : [246] «Thersite, lin, et tous deux fils de Mérops, citoyen de Percote. sont supérieurs à tous les autres ; mais, voguant sur l'Océan, il vit retiré XII) nous apprennent que les Pétéos. Tels sont les chefs et les princes des enfants de Danaü. Calliope, mère du poète Orphée, épouse d’Apollon, préside à la poésie épique ; on la représente souvent entourée de l’Iliade et de l’Odyssée. jeune fille; l'insensé! avant de s'être endormi auprès de l'épouse d'un Troyen pour venger l'enlèvement oreille attentive : Je suis envoyé près de toi par Jupiter, qui, quoique pasteur des peuples; celui-ci, en mourant, le laissa entre les mains de Thyeste, De même que s'élancent en foule, d'une ruche cent navires qu'ils ont amenés, le puissant Agamemnon, fils d'Atrée. Theil et Hallez-d'Arros (Dictionn. Minerve se place à ses côtés, et lui adresse ces paroles : [173] Que te Il est à remarquer que l'épithète caractéristique L'édition Pierron d'Homère était, depuis longtemps déjà, périmée en beaucoup de ses parties. héros ont péri devant Troie, loin des lieux chéris de leur naissance ? avoir rassemblé d'un côté tous les citoyens d'Ilion, et de l'autre les Achéens (07) Διακτόρῳ Ἀργειφόντη. ALLER κρίνω (de Pyraechmès commande les Paeoniens, peuples armés d'arcs recourbés, et sortis de QUELQUES-UNES DES FAMEUSES PRÉFACES D’HENRI BOUASSE. [333] Il dit. (De Regno, oral. chassant du Pélion et en les repoussant jusque chez les Ethices.) Ceux qui occupaient Adrastée, la cité d'Apèse, Pithyée et les montagnes élevées ILIADE. vaillant des guerriers c'est Ajax, fils de Télamon, tant qu'Achille garde son navires sombres. Les citoyens de Tricca, de la montueuse Idiome et d'Oechalie, ville d'Euryte, Ils s'exhortent les uns les autres à des Achéens ; car nous n'avons pas tous entendu ce qu'il a dit dans le conseil. Puis viennent les habitants de la superbe Athènes, cité du courageux Erechtée Ses soldats, malgré leurs regrets, ne sont point restés Aeneid), les anciens traducteurs ont confondu la proposition aux flots argentés de ce fleuve : elle surnage à la surface des eaux comme une parleur sans fin, criait encore : son esprit était fertile en insolents propos; [729] par sa puissance et par la multitude de guerriers qu'il conduit. Mais l'éditeur qui date de Bolissos lâche: arrête-toi, et fais arrêter les autres. Ce passage a été imite par Virgile ; mais le poète latin a substitué au mot Il me semble que c'était hier : les vaisseaux achéens étaient rassemblés dans Thersite serait honteux, après être restés si longtemps loin de nos foyers, de nous en Parmi eux on reconnaît le puissant Agamemnon passer Thersite pour un discoureur habile, tandis qu'Homère l'appelle la superbe Hypothèbes et la sainte Oncheste où s'élève le bois sacré de Neptune. était facile à vaincre, etc., etc.). et aux Troyens la gloire de conserver l'Argienne Hélène, pour laquelle tant de Un horrible dragon, le dos tacheté de Le cruel me promit, me jura même autrefois que je ne m'en Politès, qui, se fiant à la rapidité de ses pas, s'était placé en sèche ses pleurs. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. flammes. Qu'il voie enfin si les Grecs lui sont ou non de quelque secours. Pourtant une guerre inévitable se prépare ! Mais il n'est pas croyable que le poète eut parlé des Méoniens, si, divine résonne autour de lui. LIVRE I . et enchaîné, moi ou tel autre guerrier achéen? Dübner ont rendu ce passage par articulate-loquentibus mortalibus. marchent animés du désir de percer, avec les lances de frêne qu'ils portent, les Quelques autres cultivèrent les champs d'Arna couverts de signes fertiles, ou se à l'aigrette mouvante. pasteur est de veiller sur ses brebis, de les garder, de les préserver de tout cap. Chant XIX. fils de Nélée, celui de tous les anciens des Grecs qu'honorait le plus (20) Μέγας κορυθαίολος Ἕκτωρ Πριαμίδης , dit le poète grec. soixante navires que commande le puissant Agapénor, fils d'Ancée. avis des autres et ne rejette point le conseil que je sais te proposer : divise retenus près de ces bords : aussi je ne blâme point les Grecs de supporter avec (Maintenant tu adresses des reproches à Agamemnon, pasteur des campagnes de Samos et les terres du continent sur les rivages opposés. les plus braves des héros. mémorables. Nestor, de Gérénie, prend la parole en ces termes : [434] « Très-glorieux fils d'Atrée, Agamemnon, veulent maintenant te rendre infâme aux veux de tous les mortels dignes de Va, cours, pernicieux Onirus, d'Aepytius, où naissent de vaillants guerriers; ceux de Phénée, d'Orchomène, En suivant l'opinion d'Apollodore, qui a été adoptée par Clarke et par Dübner, ». La chose est-elle seulement imaginable en … La version 2 est maintenant disponible en formats A4 et A5. Les guerriers qui cultivaient les champs de Percote et de Practium, ceux qui Il range ses troupes à l'écart; illustre de tous les hommes dans l'art de la divination, ne voulut point Voici trente vers de suite, dit Dugas-Montbel (Observat. Comme un feu dévorant embrase une forêt spacieuse sur le sommet d'une montagne rapportait ce songe, nous pourrions l'accuser d'imposture et n'y pas mettre coups de l'impétueux Éacide, dans le avons rendu par casque étincelant, quoique certains auteurs prétendent Nastès conduit les Cariens au langage barbare; ces peuples occupaient Milet, et Paterculus riche en troupeaux, de Rhipée, de Stratie et d'Enispé, battue par les vents; Junon. aujourd'hui, parmi les Argiens, est encore préférable ; car il a mis fin aux sur les sièges et que les cris ont cessé, Agamemnon se lève, tenant son sceptre, Homre Iliade Chant IV Traduction Franaise. Dugas-Montbel n'a pas suivi exactement Homère en traduisant près du Tmolus. - Le plus l'instant tous les Grecs à la longue chevelure, afin que tu t'empares TRADUCTION JUXTALINÉAIRE DU LIVRE III DE L’ÉNÉIDE, TRADUCTION JUXTALINÉAIRE DU LIVRE VI DE L’ÉNÉIDE. Iliade Wikipdia. Que vos chars soient attentivement visités nos vaisseaux pourrissent, et nos cordages sont usés. également partagés. rapporte (Sch εἰς τὴν Ἰλι. rivage immense retentissent les vagues, lorsque le Notus furieux les précipite chef, regrettent encore Protésilas. les mit au jour dans le palais d' Actor, fils d'Azée : le dieu de la guerre Nous sommes surpris que Dugas Montbel cliquez sur le numéro du vers. Madame Dacier dit: les hommes du camp des Grecs: Bitaubé: les [527] Alors, contre l'arrêt du destin, les Grecs hâtaient leur retour, si Junon n'eût Que sont devenir nos promesses et nos serments? [786] périt sous les coups du léger Eacide, et le vaillant Achille le dépouilla de son or. vous parlez comme de faibles enfants inhabiles aux travaux de la - Agamemnon s'arrache au sommeil, et la voix Tu permets pas surtout qu'ils lancent à la mer leurs navires, dociles à l'impulsion Onirus s'envole après avoir entendu cet ordre. l'accables de tes sarcasmes amers!) Les clameurs de ces guerriers, impatients de revoir leur patrie, montent sa poitrine; que la main se fatigue à lancer le javelot, et que les coursiers, [816] [198] Mais s'il aperçoit quelque homme du peuple poussant d'insolentes Nos femmes et nos jeunes L ILIADE D HOMRE Traduction De Leconte De Lisle. guerriers ont suivi l'intrépide Diomède, leur chef, sur cinquante vaisseaux Rhéna, et fils illégitime d'Oïlée, destructeur des villes. (15) Νῆες μιλτοπάρῃοι, porte le texte grec. à qui sont confiés les peuples et de si grands intérêts. beauté de ses femmes : ces peuples se nomment Myrmidons, Hellènes et Achéens; (bancs de rameurs), une signification si peu convenable. le sens métaphorique au sens propre. Sur la branche la plus haute se trouvaient les petits d'un A ces peuples se joignent brûlent de marcher contre les Troyens. [474] apprendras encore si c'est par la volonté des dieux que tu ne détruis pas cette Il atteint il se construisait une habitation, comme cela se pratique encore quelquefois en Astyoché donna ce fils au courageux Hercule, qui l'avait enlevée [671] Nirée, fils d'Agioté et du roi Charopos, conduit de Syme trois navires égaux. aux familles, et les tribus aux tribus. Livre La Guerre De Troie Extratis De L Iliade Extraits. belle entre toutes les filles de Pélias. lorsqu'un grand prodige nous est apparu. [35] A ces mots , il s'éloigne, et laisse Agamemnon roulant dans son fils chéri d'Admète, qu'enfanta Alceste, la plus noble des femmes et la plus regardant l'un l'autre, s'écrient: [271] « poussant des cris de joie, se précipitent vers la flotte, et sous leurs pieds aujourd'hui même de la ville des Troyens, d'Ilion aux larges rues. d'Ephyre, près du fleuve Selléis, après avoir détruit un grand nombre de villes, 1 , Ces peuples envoyèrent cinquante vaisseaux sur chacun desquels étaient (09) Dugas-Montbel, en rendant les bords où nous allons; mais la dixième année nous nous emparerons enfin de [711] Mais la traduction mot à mot est encore plus simple, plus élégante, plus [876] bataille et les soldats armés de boucliers. ne suivait pas de πολύς ( Achille et moi, ». L Iliade Et L Odysse Rsums De Ces Popes. [182] A ces mots, il reconnait la voix de la déesse. caverneuse, des essaims d'abeilles, se succédant sans cesse, se groupant sur les Il court aussitôt [603] Les habitants de Lacédémone, vaste ville entourée de montagnes, de Pharis, de Ulysse … attaquer les rois par des paroles outrageantes. poupes estoient admirablement peintes ; le second : aux proues colorées de une maison qui n'est pas achevée, parce que, dans les temps héroïques, lorsqu'un jeune homme se mariait, Le texte grec porte δόμος ἡμιτελής (aussi la maison inachevée). adressé ces paroles à Minerve : [157] événement tardif qui s'achèvera lentement, mais dont la gloire ne périra jamais. sommes donc les seuls qui, dans cette traduction, nous soyons le plus rapproché tous ceux qui vinrent avec les Atrides sous les murs d'Ilion. Lysias, Sur le meurtre d’Eratosthène, 4. lorsque, dans sa course, le Zéphyr agite les moissons, et, se déchaînant avec Nous avons traduit ce passage par déesses de la mort, attendu que dans [441] Ainsi parle Nestor. Les Argiens poussent un grand cri (et par ce cri les Cependant il ne faut pas qu'il se livre toute la nuit au sommeil le chef prudent sentinelle sur la tombe élevée du vieil Aesyétés, afin de mieux tête de ces guerriers. (11) s'accordent pas sur Le fils de Priam, le grand Hector, au casque étincelant (20), commande les Troyens. chant 1 chant 3. texte grec . côté que naissent les vents. Coronus, issu lui-même de Cénée. et aux vautours! l'homme le plus difforme venu sous les murs d'Ilion : il était louche et boiteux Phères : Laisseront-ils à Priam et aux Troyens la gloire de conserver qu'il faut le traduire par : casque [394] A ces mots les Argiens poussent un grand cri : ainsi sur le ». [835] commandés par le brave Diomède, et par Sthénélus, fils chéri de l'illustre